• présédament

    Méridas, gravement blésé, à u la

    moveise idée de se soigner d une douloureuse manière.

     

     

     

     

    • AH !!!!!!!!!!!!!! La vache ! Mais ça nique trop ce truc !

    • Méridas ?

    • Oh chuis douée...

     

     

     

    Le briquet s'alluma de nouveau, laissant apparaître le visages inquiets des membres de son équipe.

     

     

     

    • Méridas ? Répéta Unster, Mais qu'est- ce que tu fais ?

    • Je me soigne...

    • Vu comment tu hurle, ça doit pas super bien marcher. Rétorqua Sébastien, avant de la prendre dans ses bras.

    • T'inquiète... chuis pas en sucre, chuis une guerrière ! Répliqua-t-elle en souriant, bien qu'elle ait les larmes aux yeux.

     

     

     

     

     

    Elle quitta les bras de son amoureux pour s'adosser contre un arbre tout près ; bien qu'elle passa la nuit parfaitement éveillée à discuter avec Lily. Mais à l'aube, toutes les deux pétaient la forme, contrairement aux garçons.

     

     

     

    • les filles allez moins vite...

     

     

     

    Unster était vraiment à la ramasse.

     

     

     

    • Oh, chou, t'abuse ! S'exclama Lily en lui attrapant la main.

    • Aller, du nerf ! Ajouta Méridas.

    • Z'êtes marrantes ! Lança Sébastien, mais on est crevé!

     

     

     

     

     

    Méridas leva les yeux aux ciel et lui prit aussi la main, pour l’entraîner en avant, Sébastien regarda Siphano, d'un air qui voulait dire « Je crois que j'ai gagné », ce à quoi Siphano répondit par un doigt d'honneur pas très discret, en souvenir de celui que lui avait adressé son rival.

     

     

     

    • Ferme ta gueule ! Ajouta-t-il.

     

     

     

    Le coup vola. Dans le nez.

     

     

     

    • t'arrête de me causer comme ça ! S'énerva Sébastien.

     

     

     

    Siphano ne se gêna pas pour riposter, malgré la désapprobation de Méridas. De nouveau, ils en arrivent à l'épée, mais Unster retenait Méridas, qui pouvait seulement hurler. Soudain, Siphano toucha un point critique et Sébastien tomba. Méridas se dégagea d'un coup de coude dans le ventre et se jeta sur au coup de Sébastien, en criant :

     

     

     

    • Non Siph, fait pas ça !

     

     

     

    Elle se mit à sangloter, sans vraiment savoir pourquoi.

     

     

     

    • Méridas... commença Siphano.

    • Le touche pas ! S'il vous plaît, arrêtez de vous battre... Ne me demandez pas de choisir entre vous deux... je vous aime tout les deux...

     

     

     

     

     

    Sur ces mots, elle embrassa le garçon dans ses bras. Ils restèrent ainsi pendant près d'une minute, et ne se séparèrent que par manque d'aire. Ils se relevèrent, les joues rouges, se tenant toujours la main et leur groupe se remit en marche.

     

     

     

    • au fait, on peut m'expliquer où on va ? Demanda Unster au bout de quelque heures.

    • Nulle part ! Répondit Méridas.

    • Euuuh...

    • Non, on cherche juste les autres.

    • Et si on aller au centre ? Proposa Siphano.

    • Pourquoi ? Interrogea Unster.

    • Parce que je suis sûr qu'ils y seront.

     

     

     

     

     

    Siphano = Marre de vous chercher, RDV au centre pour en finir.

     

    Maksim = Vous y serez ?

     

    Sébastien = bah oui, abruti, c'est un RDV !

     

    Raphaël = t'es con comme type...

     

    Maksim = la ferme !

     

    à suivre :)

    23 ème partie

     


    votre commentaire
  • pour vous

    cadeaux

    bisous

    . .

       3

     

    cadeaux


    5 commentaires
  • voila pour les gens :p

     

    poème


    votre commentaire
  • méditon tout sa

     

    poème

     :/


    votre commentaire